Journée du Super Pouvoir d’Agir des jeunes : Changement de regard sur l’animation jeunesse.

Jeudi 13 décembre avait lieu la journée du Super Pouvoir d’Agir, proposée par l’Union Régionale des Centres Sociaux des Pays de la Loire. Au total, ce sont plus d’une centaine de bénévoles et professionnels des Centres Sociaux et de partenaires qui étaient réunis pour échanger autour de la question du Développement du Pouvoir d’Agir des Jeunes. Un temps riche en échanges, apports, partages et perspectives pour changer de regard sur l’animation jeunesse et s’interroger aux conditions d’un accompagnement qui favorise vraiment la capacité des jeunes à agir sur ce qui compte pour eux et à développer leur citoyenneté.

Retour sur la formation/action ” Développer le Pouvoir d’Agir des jeunes”

Le premier temps de la journée a permis de présenter les enjeux du développement du Pouvoir d’Agir des Jeunes et de revenir sur la démarche de formation/action réalisée l’an passée,  qui a mobilisé 17 Centres Sociaux des Pays de la Loire. C’était également l’occasion de mettre en exergue certains des apports reçus lors de la formation/action, notamment sur l’importance des postures dans le processus d’accompagnement favorisant le Pouvoir d’Agir.

Présentation du kit super Pouvoir d’Agir des jeunes (et des moins jeunes) 

 

Afin d’assurer la continuité de la dynamique de la formation/action, un kit ludique et pédagogique a été créé afin de permettre aux bénévoles et professionnels de découvrir, d’approfondir et de s’approprier la question du développement du Pouvoir d’Agir et les apports de la formation/action. Le kit “Super Pouvoir d’Agir des jeunes (et des moins jeunes) a été présenté officiellement lors de cette journée. Composé d’un livret sur les enjeux et le processus de la démarche,  5 jeux pour s’enrichir de manière ludique et permettant d’initier une discussion ainsi qu’un poster géant qui synthétise le processus d’accompagnement d’un groupe favorisant le développement de leur Pouvoir d’Agir.

Un pas de côté avec l’expérience du parlement libre des jeunes par Aequitaz


Emmanuel Bodinier a utilisé une approche poétique, s’appuyant sur le récit de Télémaque pour témoigner du sentiment d’impuissance que peuvent parfois vivre les jeunes. Il a également partagé l’expérience du Parlement Libre de Jeunes développé il y a quelques années et  qui a permis à de nombreux jeunes, ceux à qui l’on ne donne habituellement pas la parole, ceux qui sont trop rarement écoutés, de pouvoir s’exprimer et se rencontrer pour prendre conscience de leur place dans la société. Une intervention aussi captivante qu’inspirante, particulièrement appréciée par les participants de la journée.

Le marché de Noël du Super Pouvoir d’Agir : 

Super Pouvoir d'Agir des jeunes et des moins jeunes

L’après-midi était consacrée à un temps de déambulation où les Centres Sociaux ayant expérimenté le développement du Pouvoir d’Agir ont pu témoigner, partager leurs réussites, mais aussi leurs interrogations. Une dizaine d’initiatives présentées pour offrir aux participants de la journée des exemples concrets pour développer le Pouvoir d’Agir et partager ce que la démarche peut produire, que ce soit pour les jeunes ou plus largement pour le territoires et ses acteurs.  L’après-midi a également été l’occasion de tester quelques-uns des jeux présent dans le kit “Super Pouvoir d’Agir.”



A l’issue de la journée, les participants ont été amenés  à exprimer leur ressenti sur le moment qu’ils venaient de passer. C’est unanimement qu’ils ont reconnu la nécessité de changer non seulement de regard, mais aussi de pratique sur l’accompagnement de la jeunesse. A la sortie de cette journée, beaucoup avouent se sentir moins seuls, même si maintenant ils ont besoin de partager la démarche avec les autres acteurs de leur structure, pour qu’elle soit partagée. Les participants ont également exprimé leur envie d’expérimenter le développement du Pouvoir d’Agir sur leur territoire et de trouver de nouveau espaces pour continuer d’échanger avec d’autres acteurs du réseau sur les expérimentations locales de chacun.

 

Pour aller plus loin :

 

Pour ceux qui n’ont pas pu être présent le jeudi 13 décembre, vous pouvez dès à présenter bloquer la date du 14 mars 2019 dans votre agenda… Plus d’informations à venir.

 

Aller à la barre d’outils