Rapport : “Merci de ne plus nous appeler usagers !”

Ce rapport du Conseil supérieur du travail social vise à « mettre en valeur les pratiques professionnelles qui prennent appui sur les compétences des usagers en leur accordant une réelle position d’acteur de leur projet ou d’un projet collectif ». Il s’agit de dépasser le discours prescriptif pour se pencher sur la réalité de la prise en considération des personnes concernées, en lien avec les pratiques des professionnels.

 

En effet depuis plus de dix ans un certain nombre de textes législatifs affirment le droit à la participation des usagers, mais au‐delà de ces impulsions législatives, la question se pose de savoir comment pour les travailleurs sociaux les représentations sur la place et le rôle des usagers ont évolué et comment leurs pratiques professionnelles se sont modifiées.

“La notion de refondation est reprise ici en référence au Plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale. Il paraît essentiel pour transformer les modes d’action de redéfinir d’abord les rapports aux personnes. Le sous‐titre du rapport reprend un propos d’un allocataire du RSA. Il est l’indication d’une demande forte de la part des personnes aidées et accompagnées”.

Source : http://www.travail-social.com/Merci-de-ne-plus-nous-appeler

Télécharger le rapport complet

 

Aller à la barre d’outils